L’âme d’un pays

« – Comment fais-tu Loedi pour jouer de la musique sur cette harpe cassée ?

– J’y arrive car la musique que je joue représente l’âme d’un pays: c’est l’hymne ukrainien.

– Je ne comprends pas…

– À l’image de cette harpe, même si tout est détruit, pillé et ravagé autour de toi, n’oublie jamais que l’âme d’un pays et celles de ses héros sont immortelles… Garde espoir Choco, garde foi en l’avenir.  »

_

Душа страны

« – Как играть музыку на этой сломанной арфе?

– Я делаю это потому, что музыка, которую я играю, представляет собой душу страны: это гимн.

– Я не понимаю…

Подобно этой арфе, даже если все вокруг разрушено, разграблено и опустошено, никогда не забывайте, что душа страны и ее герои бессмертны… Сохраняйте надежду, Чоко, сохраняйте веру в будущее. »

PS: Pourquoi Kharkiv et non une autre ville ukrainienne ? Car le dessin est réalisé d’après une photo. Celle d’Alina qui est partie de chez elle lorsque un obus est tombé devant sa maison. Elle vit aujourd’hui à Paris et tente de garder espoir en l’avenir.

_

Почему Харьков, а не другой украинский город? Потому что рисунок основан на фотографии. Алина покинула свой дом, когда перед ее домом упал снаряд. Сейчас она живет в Париже и пытается сохранить надежду на будущее.

 

A la Bastille !!!

Parez à l’abordage !

Aujourd’hui Loedi se prend pour un pirate ! Prête à partir à l’assaut des plus grands trésors de ce monde et à affronter toutes les tempêtes qui oseraient se dresser devant elle et son fidèle matelot Choco.

Mais où Loedi peut-elle bien être ?

Au port de l’Arsenal bien-sûr ! Avec vue sur la Bastille droit devant !

 

Loedi et les coco’s birds

Connaissez vous les coco’s birds ? Non ? N’en avez-vous jamais aperçu dans le ciel de Paris ?

Quel dommage… ils sont si incroyables !

Laissez-moi vous expliquer comment s’y prend Loedi. Et si vous suivez ces conseils…. peut-être les verrez-vous un jour !

Premièrement, vous devez savoir que les coco’s birds détestent le froid et le mauvais temps. A Paris… ça limite beaucoup les opportunités me direz-vous, mais ne désespérez-pas: le meilleur moment dans l’année se situe en juillet, août pendant ces deux à trois semaines de canicule, quand nous rêvons d’un cocktail sur une plage bordée de cocotiers… et que nous n’avons rien d’autre que nos chers immeubles haussmanniens.

Deuxièmement, pour optimiser vos chances, vous devez savoir que les coco’s birds sont de grands gourmands: ils adorent les fruits de toutes les couleurs, bien mûrs de préférence. Ils peuvent en manger des quantités en un rien de temps ! Si vous voulez avoir la chance de les voir de près, faites comme Loedi et appâtez les avec une énorme corbeille de fruits !

Troisième et dernier point important, les coco’s birds n’ont qu’une seule patte et deux très grandes ailes. Ils ne sont donc pas très agiles et ne peuvent pas se poser n’importe où sans risque d’endommager leurs ailes si délicates. Pour leur donner envie de se poser à vos côtés, ajoutez à proximité de la corbeille de fruits, des perches assez longues et stables qui leur donneront un perchoir idéal. Comme Loedi, vous pouvez aussi opter pour de véritables troncs de cocotiers mais c’est un peu plus difficile à mettre en place.

Maintenant que vous savez tout… pensez à grimper sur les toits de Paris l’été prochain et partir à la découverte des coco’s birds !

Elles sont uniques à nos yeux et nous les aimons tant…

La naissance des papillons

Vous imaginiez que les papillons émergeaient de leur cocon préalablement tissé ?

Loedi le pensait aussi jusqu’à ce qu’elle découvre ce merveilleux endroit et assiste à la naissance des papillons.